20 février 2014

Les reliques

Editions Denoel, 102 pages, 2005
Zeppo, Hésior et Nabaltar se retrouvent dans une cabane abandonnée, loin d'un village, isolés du reste du monde.
C'est l'hiver.
Pourquoi sont-ils là?
Ils ont commis l'irréparable et le cirque où ils étaient employés les a abandonnés.

Ils aimaient d'un amour fou et sans contre partie , Mira la trapéziste.

Il fallait bien qu'ils soient liés pour que la figure se crée. Ils avaient accepté.
Ils avaient écarté les bras. C'est cela le miracle.Le seul.Ils avaient offert leurs poitrines. A toutes les blessures. Sans rien protéger.
De leurs bras écartés ils avaient fait une frontière pour qu'elle ne se perde pas. Elle pouvait s'oublier. S'oublier n'est pas se perdre.
Ils avaient formé avec elle la constellation.
Si peu de gens peuvent comprendre.

Mais cette constellation va être ébranlée par l'arrivée d'un nouveau dompteur.
Mira va l'aimer et les oublier. Mais ce ne sera pas réciproque.
Un jour, elle va lâcher son trapèze...
Les trois hommes vont alors se venger.

Dans leur cabane, ils vont aimer et ne vivre que pour les reliques de Mira. (une robe, un objet,...).

C'est encore une belle histoire , racontée avec beaucoup de poésie, d'humanité.

D'autres avis, ici et ici .

Voici ma première participation au challenge Jeanne Benameur de Noukette.



6 commentaires:

  1. Ce livre est un petit bijou, peut-être un de mes préférés...

    RépondreSupprimer
  2. ôôô je l'ai dans ma pile...il va vite remonter. Merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant... Ton post me donne envie de le lire.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires.
Je vous réponds ici dès que possible.