18 mars 2014

Pas assez pour faire une femme

Editions Thierry Magnier, 91 pages, 2013
Une belle découverte et une belle lecture.

Judith est une jeune fille qui rentre à l'université au début des années 70.
Elle a soif de liberté et la rage de vivre.
Elle rencontre Alain, un jeune homme qui a des convictions politiques et qui les assume.
Ensemble, ils vont grandir.
Judith va enfin s'épanouir et s'extirper de l'ambiance familiale.Elle rêve de partir de ce carcan, de cette petite vie très ordonnée et où tout se tait et se garde en vase clos.
Partir loin de son père et de ses menaces.

Ma vie était une lutte.Permanente.Je veillais à ne pas me laisser envahir par le nuage sombre.Je veillais à ne pas montrer dans quoi je me débattais. Je n'y arrivais pas toujours.

J'ai aimé cette rage de vivre, cette volonté de profiter de la vie, le lien entre Judith et son corps, entre Judith et les livres, cette découverte de la force de l'amour...

Bref, j'ai adoré cet instant de lecture.

Je partage cette lecture avec Véronique , et elle fait partie du challenge Jeanne Benameur de Noukette.



8 commentaires:

  1. oui moi aussi j'avais beaucoup aimé...d'ailleurs je me demande quel livre je n'aime pas de Jeanne Benameur. je serais curieuse de voir une critique négative sur un de ses livres car je suis toujours impressionnée par sa plume.
    bon début de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je continue à découvrir l'auteur avec plaisir.

      Supprimer
  2. J'aimerais beaucoup le découvrir également !

    RépondreSupprimer
  3. Engouement partagé ! Un vrai plaisir de lecture sur un sujet sérieux et touchant. J'ai été très émue par l'histoire de Juliette, par la force qu'elle dégage et sa soif de vie et de liberté !

    RépondreSupprimer
  4. Un très beau texte ! Mais bon avec Jeanne Benameur, jamais de déception possible !

    RépondreSupprimer
  5. Une auteure que j'adore !! Celui ci est sur ma PAL depuis sa sortie mais il attend encore (certains livres, j'ai tellement envie de les lire que j'attends un peu pour faire durer le plaisir, c'est bizarre, non ?! ;0) Tu avais lu Les insurrections singulières ? Je l'avais adoré !!

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai lu que les Demeurées, et j'ai aimé.
    Je note celui ci
    et en plus t'es restée mystérieuse, et comme je suis curieuse

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires.
Je vous réponds ici dès que possible.