4 mai 2014

Déroute sauvage de Guillaume Guéraud

Editions doAdo Noir, 142 pages, 2012
Ayant lu la très belle critique de Moka et ayant adoré Je mourrai pas gibier du même auteur, je me suis plongée avec plaisir dans ce roman.
Un peu plus d'une heure de lecture et des frissons plus tard, encore une fois, je suis sous le charme.
(Juliette, tu aimeras ;-) )

Une classe de quatrième part en voyage scolaire en Espagne.
Le but pour les professeurs : étudier la faune et la flore, parler espagnol et aborder des notions de géographie et d'histoire.
Le but pour les élèves : rigoler, ne rien faire et draguer.

Le voyage aller se passe de nuit. Vers trois heures du matin, les trois quart des élèves dorment, d'autres discutent et les professeurs bavardent .
En haut d'un col des Pyrénées, juste avant la frontière espagnole, c'est l'accident.
Le car bascule dans la forêt, dévale la pente et laisse les élèves et les professeurs dans un état pitoyable.
Beaucoup de morts et très peu de survivants.
Les descriptions sont très réalistes.

On se regroupe, on fait le point ...
Et soudain, un coup de feu percute un élève !

Et c'est le début de la fin.
Course poursuite dans la nuit entre trois fous et les quelques élèves et professeurs, blessés et apeurés.
Je vous laisse imaginer la suite.

Un roman percutant, très réaliste, très visuel, haletant, stressant...

A lire en pleine journée pour passer une bonne nuit ensuite :-)






2 commentaires:

  1. Découvert hier soir ! J'ai trouvé ça formidable moi aussi :-)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires.
Je vous réponds ici dès que possible.